SonoPourTous - Principes de base de la sonorisation

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Livraison en 24h

Option disponible en ligne sur les produits "OK Livraison"

ou Retrait gratuit en magasin

Categories

Principes de base de la sonorisation 17/11/2015


L'objectif d'une sonorisation est de reproduire un son de façon à ce qu'un certain groupe de personnes l'entende. Cette diffusion peut se faire en direct (un concert par exemple) ou en différé (un enregistrement).  Toute comme une chaîne HiFi, une sonorisation est une chaîne, avec du matériel source, du matériel d'amplification, et du matériel de diffusion. L'idée universelle est donc de toujours connecter le matériel de diffusion sur le matériel d'amplification, et ce dernier sur le matériel source pour obtenir la chaîne de sonorisation.
Les micros sont la base de la sonorisation puisque c'est eux qui transforme les vibrations émises par un une voix ou un instrument acoustique en un signal électrique amplifiable. Parmi les nombreuses caractéristiques d'un micro on distingue la directivité, la sensibilité, la bande passante, la transmission et l'alimentation.
La directivité d'un micro est, pour simplifier, l'angle avec lequel il capte les vibrations sonores.  Une nomenclature existe pour décrire la directivité d'un micro, du moins directionnel à l'angle de captation le plus aigu: Omnidirectionnel, cardioïde large, cardioïde, super- cardioïde (d'autres existent mais ne seront pas traités ici). Chez SonoPourTous, nous avons des cardios et supercardios.
Le micro omni directionnel capte à 360 degrés.  Le cardioïde capte surtout devant et sur les côtés. Le super- cardioïde (super-cardio) capte surtout devant.
La sensibilité est l'aptitude d'un micro à capter un bruit plus au moins fort. C'est aussi la faculté à suivre le timbre ou la dynamique complexes de tel ou tel instrument.
La bande passante est la réponse en fréquence du micro. Les instruments, la voix et tous les éléments produisent des sons qui sont parfois dans le grave (grosse caisse, contrebasse par exemple), ou dans l'aigu (flute, cymbale). 
La transmission est d'abord le câblage du micro. Est-ce un micro filaire ou un micro sans fil. La différence est assez évidente et porte sur les contraintes d'utilisation. Avec un micro filaire, il est difficile de se déplacer à plus de 10m et gérer un fil sans qu'il s'emmêle à droite à gauche. En revanche, il peut paraître moins sensibles aux interférences, bien qu'aujourd'hui les technologies de micro sans fil pallient ce problème.  Chez Sonopourtous d'ailleurs, les qualités des micros sans fil sont permettent d'éviter quasiment toute interférence. Autre point dans la transmission du signal: est-ce un signal analogique ou numérique ? Le signal analogique est bien plus sensible aux perturbations extérieures qu'un micro numérique. Mais ce dernier est bine plus cher.
En ce qui concerne l'alimentation, cela dépend de la technologie du micro. Le micro dynamique: La technologie de base de la captation d'un son est de fixer une membrane sur une bobine de fil électrique, et de place cette bobine dans un aimant. Le son fait vibrer la membrane, et la bobine se déplace ainsi dans l'aimant produisant un courant électrique dont le signal est fidèle aux vibrations sonores reçues.  Dans ce cas là, le micro produit son propre courant électrique.
Une autre technologie de micro sont les statiques. Il y a toujours une membrane mais celle ci est recouverte d'une fine pellicule conductrice. Il n'y a plus besoin d'un aimant mais d'une autre membrane conductrice fixe cette fois ci (on parle d'armature).  Or deux armatures métalliques séparées par un isolant constituent un condensateur. Et comme l'une des armature est mobile, le condensateur est à capacité variable, asservi par les vibrations sonores qui frappent la membrane. Une alimentation est alors nécessaire pour que la variation de capacité induise une variation de tension en sortie de micro. 
La sensibilité des micros électrostatiques est généralement bien supérieure aux micros dynamiques, mais ces derniers nécessitent une alimentation spécifique.
Le signal électrique d'un micro est très faible et nécessite toujours une pré amplification.

La source de niveau ligne (ou line): Il s'agit d'une norme qui désigne l'amplitude électrique pour transmettre un signal entre deux équipements, dans toute liaison audio. et ce, quelque soit la marque des équipements audio utilisés. Cette norme décrit deux amplitudes: une pour le grand public et une professionnelle. Dans les deux cas, l'amplitude du niveau ligne est très supérieure à celle d'un micro.
On retrouve ce niveau ligne sur les sorties rouge-blanche des platines CD, DVD etc.. La sortie "casque", bien que d'une amplitude supérieure, peut être utilisée comme "ligne".
Une autre norme existe mais est de moins en moins utilisée, il s'agit de la norme phono utilisée pour les tourne disques vinyles.  Il s'agit d'une sortie très faible sortant d'un tourne disque. Il faut savoir que sur un disque, au moment de l'enregistrement, le son subit une transformation : on enlève les basses et on augmente les aigus. Le signal phono à la lecture du disque doit dont être retraité et c'est exactement ce que fait un amplificateur doté d'une telle entrée.

Le mixage:  Pour rassembler plusieurs micros et d'une manière générale plusieurs sources différentes, et de normes électriques différentes, on utilise une table de mixage. Cette dernière possède différentes entrées sur lesquelles il faut brancher les bons éléments (micro sur entrée micro, platine sur entrée ligne, tourne disque sur entrée phono etc..).  La fonction de base d'une table de mixage est de doser chaque entrée (volumes) dans un mix final, au niveau ligne, qui pourra alors être connecté à un amplificateur sono.
Une table de mixage possède souvent d'autres fonctions que le  volume, comme un équaliseur pour le réglages des basses, médium et aigus.
Une fois le mélange fait (signal mixé !), o peut l'envoyer à un amplificateur qui va reproduire le signal de la table de mixage, mais avec beaucoup plus de puissance de manière à ce que tout le monde entende ! La puissance de l'amplificateur détermine directement le volume sonore en sortie. Il faut donc veiller à ce que la puissance choisie corresponde bien à la taille de l'événement qu'on organise ! Vous verrez que chez SonopourTous nous n'avons que des enceintes auto amplifiées. L'amplificateur est dans l'enceinte ce qui simplifie grandement la connectique.